Banner Before Header

TRAITE INTERNATIONAL CONTRE LA POLLUTION PLASTIQUE : UNE PREMIERE VERSION PUBLIEE, MAIS DES DEFIS A VENIR

0 196

Nairobi, le 12 septembre  2023 L’ONU-Environnement a publié lundi une première version du futur traité international contre la pollution plastique. Ce texte, qui doit être adopté d’ici fin 2024, est l’aboutissement de deux ans de négociations entre 175 pays.

Le document de 31 pages propose différentes formulations, reflétant le large éventail d’ambitions des pays impliqués. Comme espéré par les ONG, le texte mentionne comme option un objectif de « réduction de la production de polymères plastiques vierges ». Cette mesure est considérée comme essentielle pour lutter contre la pollution plastique, qui a plus que doublé en 20 ans.

Cependant, cet objectif pourrait être vivement contesté par les principaux pays producteurs, comme les États-Unis ou les pays du Golfe, qui préfèrent promouvoir des objectifs de réutilisation et de recyclage afin de diminuer les rejets dans l’environnement.

« La première version constitue une base solide pour le reste des négociations, mais il comporte à la fois des options fortes et des options faibles« , a mis en garde Eirik Lindebjerg, responsable du dossier plastique pour WWF International. « Il est temps que les pays choisissent l’ambition plutôt que l’échec ! »

. Nous sommes les seuls à produire des déchets que les océans ne peuvent pas digérer.
~ Charles Moore

Sam Chetan-Welsh, conseiller sur le sujet de Greenpeace, met également en garde : « le diable sera dans les détails – la bataille la plus immédiate sera de savoir si nous aurons un traité contraignant au niveau mondial ou un accord plein d’échappatoires pour que personne n’ait à faire quoi que ce soit. »

Les négociations sur le traité international contre la pollution plastique doivent reprendre du 13 au 19 novembre à Nairobi. Elles seront cruciales pour déterminer si le texte sera suffisamment ambitieux pour lutter efficacement contre ce fléau environnemental.

Les principaux enjeux du traité :

1️⃣ La réduction de la production de plastique vierge : Cette mesure est considérée comme essentielle pour lutter contre la pollution plastique, car elle permettra de limiter la quantité de plastique produite et donc la quantité de déchets plastiques générés.

2️⃣ La promotion de la réutilisation et du recyclage : Ces deux mesures sont également essentielles pour lutter contre la pollution plastique, car elles permettront de réduire la quantité de déchets plastiques qui finissent dans l’environnement.

3️⃣ La gestion des déchets plastiques : Le traité devra également prévoir des mesures pour améliorer la gestion des déchets plastiques, afin de limiter les risques de pollution.

L’urgence de la lutte contre la pollution plastique :

La pollution plastique est un enjeu majeur de santé publique et d’environnement. Les déchets plastiques polluent les océans, les sols et l’air. Ils sont également une source de pollution pour les animaux et les humains.

La production annuelle de plastique a plus que doublé en 20 ans pour atteindre 460 millions de tonnes. Elle pourrait tripler d’ici à 2060 si rien n’est fait. Or, seulement 9% du plastique est recyclé.

L’adoption d’un traité international contraignant contre la pollution plastique est une étape importante pour lutter contre ce fléau environnemental.

Mireille Tchoumnou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.