Banner Before Header

TORTUES MARINES DU CAMEROUN : UNE ESPECE MENACEE PAR LE DEREGLEMENT CLIMATIQUE

0 132

Chaque année, sur les magnifiques plages d’Ebodjé au Cameroun, se déroule un spectacle extraordinaire. Des tortues marines, certaines pesant jusqu’à 600 kg, reviennent sur le lieu qui les a vues naître pour pondre. Denis Mondjeli, membre de l’ONG Tubé Awu, explique que cinq espèces sur sept présentes dans le monde choisissent cet endroit précis pour leur reproduction.

les tortues marines en souffrance dans un filet de peche

Cependant, l’équilibre fragile de cette biodiversité est menacé par le réchauffement climatique. En effet, la température du sable influe sur le sexe des bébés tortues. Au-dessus de 30°C, la majorité des bébés tortues seront des femelles. En dessous de cette température critique, ce seront des mâles qui naîtront.

Malheureusement, avec l’augmentation globale des températures, la proportion de femelles tend à augmenter de manière alarmante. Monsieur Mondjeli sonne l’alerte : « C’est une nouvelle menace pour la survie des tortues marines, si aucune action n’est entreprise ». Si le déséquilibre du ratio des sexes se poursuit, ces espèces précieuses pourraient finir par disparaître.

Le taux de survie des bébés tortues est déjà extrêmement faible. Seul un nouveau-né sur 100 parvient généralement à l’âge adulte. En effet, les tortues doivent attendre pas moins de 45 ans pour atteindre leur maturité sexuelle et se reproduire !

Face à ces risques, l’intervention de l’ONG Tubé Awu est donc vitale pour la préservation de ce patrimoine naturel fragile. Cependant, seule une prise de conscience collective permettra de limiter le réchauffement climatique qui met aujourd’hui en péril l’avenir des tortues marines au Cameroun. Le temps presse pour sauver ces espèces qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre des océans.

Il est urgent de prendre des mesures à l’échelle mondiale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et préserver les habitats essentiels à la survie des tortues marines. La coopération internationale, la mise en œuvre de politiques environnementales strictes et l’adoption de pratiques durables sont impératives pour assurer la pérennité de ces espèces emblématiques.

La disparition des tortues marines du Cameroun serait une perte tragique non seulement pour la biodiversité locale, mais aussi pour l’ensemble de la planète. Il est temps d’agir collectivement pour inverser cette tendance et préserver ces créatures majestueuses pour les générations futures. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.