Banner Before Header

RESTAURATION DES MINES ABANDONNEES AU CAMEROUN: UN PROJET EN SUSPENS FAUTE DE FINANCEMENT

0 181

La restauration des nombreux sites miniers abandonnés dans la région de l’Est Cameroun, censée démarrer au second semestre 2023, risque de prendre du retard faute de financement.

Un accord avait été signé en mars dernier entre la Société nationale des mines (Sonamines) et l’entreprise Moonlight Mining and Restoration (MMR) pour la remise en état de ces sites exploités dans le passé de manière artisanale puis abandonnés. L’objectif était de remettre les terres en état et de permettre le développement d’activités agricoles pour les populations locales.

Cependant, six mois après la signature de cet accord, le financement nécessaire à la concrétisation du projet fait toujours défaut, malgré l’expertise technique apportée par MMR et son partenaire GREENHOUSE Ventures Ltd.

L’abandon des sites miniers au Cameroun donne lieu à des trous et lacs mortels @ mongabay

Pourtant, la réhabilitation de ces sites miniers dévastés est une priorité pour le gouvernement camerounais, qui a récemment rappelé aux exploitants miniers artisanaux l’obligation de remettre en état les sites en activité. Mais les sites abandonnés dans le passé représentent un véritable défi financier.

Lors d’une réunion en septembre avec les exploitants miniers, le ministre des Mines a évoqué la possibilité d’un financement de l’Union européenne, habituellement critique sur la gouvernance du secteur minier au Cameroun. Reste à savoir si cette piste de financement se concrétisera rapidement pour permettre le démarrage effectif de ce projet d’envergure, très attendu par les populations locales.

Calixte N’nanga

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.