Banner Before Header

PROJET DEEP2PDE : MODÉLISATION MATHÉMATIQUE DES CACAOYERS EN SYSTÈMES AGROFORESTIERS AU CAMEROUN GRÂCE À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE »

0 165

La production de cacao en systèmes agroforestiers est une pratique durable à plusieurs niveaux, notamment sur les plans agronomique, environnemental et socio-économique. En effet, cette méthode de culture permet une diversification des revenus des ménages tout en contribuant à leur sécurité alimentaire. Cependant, pour une gestion optimale de ces systèmes agroforestiers, il est essentiel de comprendre leur fonctionnement. C’est là qu’interviennent la modélisation mathématique et les outils de télédétection tels que le lidar.

Le projet Deep2PDE (Identification de modèles continus mathématiques pour les plantes par réseau de neurones profonds à partir de représentations architecturales voxélisées) a adopté une approche novatrice en combinant connaissances théoriques et données de terrain pour générer des équations mathématiques représentant les biomasses de cacaoyers de manière agrégée. Cette approche repose sur l’intelligence artificielle, plus précisément sur l’utilisation de réseaux de neurones. L’objectif du projet était de tester les capacités de ces réseaux à identifier des équations aux dérivées partielles (EDP) capables de simuler la croissance des plantes en général, et des cacaoyers en particulier.

champ de cacao

Lors de l’atelier de clôture, les chercheurs ont présenté leurs travaux axés sur l’implémentation et l’entraînement de réseaux de neurones pour extraire les EDP et constituer des jeux de données de croissance des plantes. Ils ont utilisé le logiciel AmapSim ainsi que des données Lidar collectées dans des parcelles agroforestières au Cameroun relevant du projet DP Agroforesterie. Cet atelier a permis de rassembler des chercheurs et des étudiants de différentes disciplines, renforçant ainsi la dynamique autour de la modélisation des systèmes agroforestiers basés sur les cacaoyers au Cameroun.

Financé par le Cirad dans le cadre de l’action incitative CRESI (Créativité et Innovation Scientifique), ce projet d’un an a stimulé et facilité l’émergence d’intentions scientifiques originales tout en renforçant le partenariat avec l’Université de Yaoundé 1/ENS et l’IRD/UMR AMAP. Cette collaboration prometteuse ouvre de nouvelles perspectives pour la recherche et la mise en œuvre de pratiques durables dans le domaine de la culture du cacao en systèmes agroforestiers.

source ; https://www.cirad.fr/dans-le-monde/nos-directions-regionales/afrique-centrale/actualites-afrique-centrale/de-l-intelligence-artificielle-dans-les-cacaoyeres-agroforestieres-au-cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.