Banner Before Header

MEDICAMENTS AU CAMEROUN : L’IMPERITIE D’UN ÉTAT DEMISSIONNAIRE

0 143

Les récents chiffres de l’INS sonnent comme un terrible réquisitoire contre l’incurie de l’État camerounais. Entre 2018 et 2022, pas moins de 521 milliards de FCFA ont été dilapidés pour importer des médicaments auprès des pays riches.

les génériques de mauvaise qualité pullulent au cameroun

 La faute à qui ? À nos dirigeants incapables de construire une souveraineté sanitaire digne de ce nom.

Aujourd’hui, 98% des médicaments consommés au Cameroun viennent de l’étranger. Pendant ce temps, l’industrie pharmaceutique locale agonise, abandonnée au profit d’intérêts privés étrangers. C’est le triste constat dressé par le Dr Albert Ze, spécialiste de l’économie de la santé.

Les conséquences de cet échec politique sont dramatiques. D’abord, le pays perd le contrôle sur la qualité et la sûreté des produits importés. Résultat : des médicaments contrefaits ou dangereux circulent sur le marché, au mépris de la vie des patients.

Pire, ce laisser-aller facilite l’entrée de drogues illicites, alimentant la décadence de notre jeunesse. Tout cela parce que l’État renonce à assumer son devoir régalien de protection sanitaire des citoyens.

Alors que des sommes astronomiques sont gaspillées à l’étranger, nos usines pharmaceutiques ferment les unes après les autres. Que faut-il de plus pour qu’enfin nos dirigeants se réveillent et fassent le choix de la souveraineté sanitaire ? Leur inertie coupable nous condamne à dépendre eternélement de Big Pharma. Il est plus que temps de rompre avec ces politiques irresponsables qui sacrifient la santé des Camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.