Banner Before Header

LES ANTIBIOTIQUES POUR L’ELEVAGE DE POULETS : UN DANGER REEL POUR LES HOMMES !

0 148

Depuis des années, l’élevage de poulets de chair a bénéficié des avantages des antibiotiques dans la lutte contre les infections bactériennes. Cependant, une utilisation non contrôlée de ces médicaments a des effets néfastes sur la santé des consommateurs, selon une formation de renforcement de capacités suivie par un éleveur passionné de Dschang.

Les antibiotiques, des armes précieuses pour lutter contre les bactéries, sont largement utilisés dans l’industrie avicole pour prévenir et traiter les infections. Cependant, suite à l’interdiction de l’Union Européenne concernant l’utilisation d’antibiotiques comme facteur de croissance dans l’alimentation animale, leur administration est strictement réglementée et nécessite une prescription vétérinaire.

Le bon usage des antibiotiques implique une responsabilité partagée entre les vétérinaires, les éleveurs et les revendeurs. Les vétérinaires doivent se baser sur leurs connaissances épidémiologiques et diagnostiques pour prescrire ces médicaments de manière raisonnée. Les éleveurs et les revendeurs, quant à eux, doivent respecter scrupuleusement les prescriptions pour une administration adéquate des antibiotiques. Malheureusement, de nombreux éleveurs amateurs ne bénéficient ni d’une formation adéquate, ni de l’accompagnement d’un vétérinaire, rendant difficile la mise en œuvre de ces bonnes pratiques.

Depuis des années, l'élevage de poulets de chair a bénéficié des avantages des antibiotiques dans la lutte contre les infections bactériennes. Cependant, une utilisation non contrôlée de ces médicaments a des effets néfastes sur la santé des consommateurs, selon une formation de renforcement de capacités suivie par un éleveur passionné de Dschang.
Le bon usage des antibiotiques implique une responsabilité partagée entre les vétérinaires, les éleveurs et les revendeurs

Mais le problème est bien plus grave. Certains revendeurs, sans scrupules, utilisent ces médicaments à des fins préventives sur les marchés, ignorant les délais d’attente nécessaires pour que les résidus antibiotiques soient éliminés de manière adéquate dans l’organisme des animaux traités. Ainsi, les poulets sont vendus immédiatement après leur administration, augmentant la probabilité que des résidus d’antibiotiques se retrouvent dans la viande destinée à la consommation.

Cette pratique irresponsable conduit à un problème majeur : l’antibiorésistance. L’utilisation abusive et non contrôlée d’antibiotiques favorise l’émergence de bactéries résistantes, à la fois chez l’homme et chez l’animal. L’antibiorésistance limite l’efficacité des traitements lorsque nous en avons le plus besoin, mettant ainsi en danger la santé humaine et animale.

Face à cette situation préoccupante, il devient urgent de renforcer les réglementations et de sensibiliser tous les acteurs de l’industrie avicole sur l’importance d’une utilisation responsable des antibiotiques. Des formations et un soutien vétérinaire adéquats doivent être mis en place pour garantir une meilleure gestion de ces précieux médicaments.

Amadou Soulé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.