Banner Before Header

LE RAPPORT CFSAM 2019 MET EN EVIDENCE LES DEFIS ALIMENTAIRES EN CAMEROUN

0 138

Le rapport CFSAM 2019, intitulé « Rapport final de l’Évaluation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Cameroun », a été publié récemment par le Département de l’économie et des affaires sociales des Nations Unies (DESA). Ce rapport présente une analyse approfondie de la situation alimentaire et nutritionnelle au Cameroun et met en lumière les défis auxquels le pays est confronté dans ce domaine crucial.

semences

Analyse de la situation alimentaire

Selon le rapport, le Cameroun fait face à plusieurs défis en matière de sécurité alimentaire. Bien que le pays dispose de ressources naturelles potentiellement abondantes, notamment des terres agricoles fertiles et une grande variété de productions agricoles, il existe des disparités régionales importantes en termes de disponibilité alimentaire. Les régions du Nord et du Far North sont particulièrement touchées, avec des taux élevés de malnutrition et une insécurité alimentaire persistante.

Facteurs contributifs

 Le rapport identifie plusieurs facteurs qui contribuent aux défis alimentaires du Cameroun. Parmi ceux-ci figurent les changements climatiques, qui ont un impact sur les récoltes et la disponibilité de l’eau, ainsi que les conflits et les déplacements de populations, qui entravent l’accès aux terres et aux ressources naturelles. De plus, la faible productivité agricole, le manque d’infrastructures de stockage et de transport, et la limitation de l’accès aux services de santé et d’éducation sont autant de défis auxquels le pays doit faire face.

Conséquences sur la population

 Les conséquences de ces défis alimentaires sont graves pour la population camerounaise. Le rapport indique que près de 6 millions de personnes, soit environ un quart de la population, sont en situation d’insécurité alimentaire grave. De plus, la malnutrition touche particulièrement les enfants de moins de cinq ans, ce qui a des conséquences néfastes sur leur développement physique et mental. Les femmes enceintes et allaitantes sont également vulnérables à la malnutrition, ce qui affecte la santé maternelle et infantile.

Recommandations pour améliorer la sécurité alimentaire

 Le rapport propose plusieurs recommandations pour améliorer la sécurité alimentaire au Cameroun. Il souligne la nécessité d’investir davantage dans l’agriculture, en soutenant les petits agriculteurs et en renforçant les capacités de production agricole. Des mesures sont également suggérées pour améliorer l’accès aux services de santé et d’éducation, ainsi que pour renforcer les infrastructures de stockage et de transport. De plus, le rapport met en évidence l’importance de la collaboration et de la coordination entre les différents acteurs, y compris les gouvernements, les organisations internationales et la société civile.

Le rapport CFSAM 2019 met en évidence les défis auxquels le Cameroun est confronté en matière de sécurité alimentaire. Il souligne l’importance de prendre des mesures concrètes pour améliorer la situation, en investissant dans l’agriculture, en renforçant les infrastructures et en favorisant la collaboration entre les différents acteurs. Il est essentiel que des efforts concertés soient déployés pour garantir une sécurité alimentaire durable et pour améliorer les conditions de vie de la population camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.