Banner Before Header

LE CAMEROUN SIGNE UN ACCORD DE DON AVEC L’ALSF POUR RENFORCER LES CAPACITES DU SECTEUR MINIER

0 199

Le Cameroun vient de bénéficier d’un important don de la Facilité Africaine de Soutien Juridique (ALSF) pour renforcer les capacités de son secteur minier. Cette assistance sous forme de don d’une enveloppe financière de 700 000 dollars US, soit 432,176 millions de Fcfa, a été signée lors de l’atelier régional de renforcement des capacités de l’ALSF qui s’est tenu du 25 au 29 septembre 2023 à Yaoundé.

Cet accord, qui fait suite à une requête formulée en juin 2022 par les autorités camerounaises, comprend quatre axes d’intervention. Il s’agit de l’examen du cadre juridique, réglementaire et institutionnel applicable au secteur minier camerounais, de l’élaboration d’une « boîte à outils » comprenant des documents juridiques standardisés, adaptés au secteur minier camerounais et conformes aux meilleurs standards internationaux, du renforcement des capacités juridiques des responsables gouvernementaux et fonctionnaires camerounais en matière de structuration, négociation et mise en œuvre des projets du secteur minier, et enfin de l’assistance au gouvernement dans le cadre de la négociation de la convention minière relative au projet de rutile d’Akonolinga.

la galère dans les mines artisanales

Le secteur minier camerounais, qui contribue actuellement à 0,11% au Produit intérieur brut du pays (PIB), devrait bénéficier de cette assistance pour améliorer ses performances et sa compétitivité sur le marché international.

L’ALSF, une organisation internationale hébergée par la Banque Africaine de Développement, a été créée en 2008 à l’initiative des ministres africains en charge de l’Economie et des Finances. Elle vise à réduire l’asymétrie de capacités juridiques et techniques des gouvernements africains, se traduisant souvent par des contrats mal négociés, conduisant à des situations désavantageuses pour les Etats, telles que la hausse de la dette publique et les passifs environnementaux. Depuis son opérationnalisation, cette structure a déjà permis de mobiliser 125 millions de dollars US, pour 389 projets exécutés dans 50 pays.

Amadou Soulé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.