Banner Before Header

LE CAMEROUN S’ENDETTE MASSIVEMENT POUR SES INFRASTRUCTURES AGRICOLES

0 127

Le gouvernement camerounais n’hésite pas à contracter des prêts colossaux pour financer ses projets d’infrastructures. Au total, pas moins de 234,346 milliards de Fcfa vont être empruntés auprès de bailleurs étrangers, comme l’a autorisé le Président Paul Biya.

intrants agricoles

Le projet pharaonique de la route Ebolowa-Akom II-Kribi accapare à lui seul la majorité des fonds, avec un prêt record de 130,417 milliards de Fcfa auprès de la Standard Chartered Bank. L’enjeu est de taille : il s’agit de construire en 36 mois pas moins de 179 km de routes neuves pour désenclaver le sud du pays. Le géant italien du BTP ICM a décroché le jackpot pour les travaux.

Mais le Cameroun mise aussi sur le développement agricole, avec pas moins de 103,929 milliards de Fcfa empruntés. Objectif affiché : booster la production de riz et les rendements de manioc. Les bailleurs ici sont la Banque islamique de développement et la Standard Chartered Bank.

Ces choix ambitieux du gouvernement Biya ne sont pas sans conséquence pour les finances du Cameroun. La dette extérieure a explosé, atteignant 7 999 milliards de Fcfa fin juin. Et les remboursements, eux, plafonnent à 360 milliards de Fcfa sur la même période…

Le pari est osé, mais le Président mise sur ces investissements massifs pour doper la croissance de son pays. L’avenir dira s’il a vu juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.