Banner Before Header

HAUSSE DES REVENUS DES INDUSTRIES EXTRACTIVES AU CAMEROUN SELON LE RAPPORT ITIE 2021

0 167

Le ministre par intérim des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Fuh Calistus Gentry, a présenté vendredi dernier le rapport 2021 de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Cameroun. Ce rapport révèle une augmentation significative des revenus générés par les industries extractives en 2021 par rapport à l’année précédente.

En effet, en 2021 les industries extractives ont généré un total de 776,09 milliards de FCFA, dont 589,35 milliards sont revenus dans les caisses de l’État. Cela représente une hausse considérable par rapport à 2020, où l’État avait perçu 535,18 milliards de FCFA. L’augmentation des recettes de l’État est de environ 10% entre 2020 et 2021.

Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation du prix du pétrole sur le marché international, comme l’a souligné le ministre Gentry. Le secteur pétrolier reste le premier contributeur aux revenus de l’État.

les enfants restent encore nombreux à écumer les puits de mine au Cameroun

Autre élément révélateur, la contribution des industries extractives au PIB camerounais est passée de 2,2% en 2020 à 3,93% en 2021. Leur part dans les ressources budgétaires de l’État est restée stable à environ 16%, mais leur contribution aux exportations a augmenté, passant de 23,59% à 31,15%.

Ces chiffres démontrent clairement l’importance croissante du secteur extractif pour l’économie camerounaise. Bien que modeste, la hausse des revenus de 10% entre 2020 et 2021 est une bonne nouvelle, surtout dans un contexte de crise économique mondiale.

Le rapport ITIE 2021 met également en lumière le nombre toujours important de sociétés pétrolières (16) actives au Cameroun. Il souligne aussi l’importance pour le pays d’obtenir une validation positive lors de la prochaine évaluation par l’ITIE en 2023, sous peine de suspension du processus.

Felix Yetoth

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.