Banner Before Header

CAMEROUN : LANCEMENT DU PDCVR, UN PROJET DE 122,6 MILLIARDS DE FCFA POUR BOOSTER LA PRODUCTION DE RIZ

0 123

Yaoundé, 16 septembre 2023 – Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe, a procédé au lancement du Projet de développement de la chaîne de valeur de la filière riz (PDCVR), le 13 septembre 2023 à Yaoundé. Ce projet, évalué à 122,6 milliards de FCFA, vise à accroitre durablement la production de riz au Cameroun. IL sera implanté dans les zones suivantes du Cameroun :

-Extrême-Nord : Maga (Mayo-Tsanaga)

-Nord-Ouest : Ndop (Menchum)

-Ouest : Bangourain et Santchou (Haut-Nkam)

Ces zones ont été choisies pour leur potentiel rizicole et pour leur importance en termes de production et de consommation de riz.

Dans l’Extrême-Nord, le projet sera implanté dans la région du Mayo-Tsanaga, plus précisément dans la commune de Maga. Cette zone est connue pour ses terres fertiles et son climat propice à la culture du riz.

Dans le Nord-Ouest, le projet sera implanté dans la région du Menchum, plus précisément dans la commune de Ndop. Cette zone est également connue pour ses terres fertiles et son climat propice à la culture du riz.

Dans l’Ouest, le projet sera implanté dans la région du Haut-Nkam, plus précisément dans les communes de Bangourain et de Santchou. Cette zone est connue pour sa production de riz de qualité.

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe, a procédé au lancement du Projet de développement de la chaîne de valeur de la filière riz (PDCVR), le 13 septembre 2023 à Yaoundé. Ce projet, évalué à 122,6 milliards de FCFA, vise à accroitre durablement la production de riz au Cameroun. IL sera implanté dans les zones suivantes du Cameroun

Pour sa mise en œuvre, le gouvernement camerounais a déjà bénéficié d’un financement de la Banque interaméricaine de développement (BID) à hauteur de 51 milliards de FCFA. Il est en négociation avec cinq autres partenaires financiers, dont la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) qui apportera 11,501 milliards de FCFA, et le Fond de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dont la contribution est évaluée à hauteur de 14,376 milliards de FCFA.

Au total, les autres partenaires financiers devraient apporter 25,877 milliards de FCFA, ce qui portera le financement total du projet à 148,477 milliards de FCFA.

Le PDCVR vise à développer 7 000 hectares de surfaces irriguées pour une production de 6 000 tonnes/hectare. Il permettra ainsi d’augmenter la production annuelle de riz de 10 %, pour atteindre 242 000 tonnes.

En plus de l’accroissement de la production, le projet vise également à créer 253 000 emplois. Il s’articule autour de sept composantes, dont le renforcement des liens avec les marchés, la réhabilitation ou construction d’infrastructures sociales, la gestion et coordination des projets, etc.

Le lancement du PDCVR est une étape importante dans le développement de la filière riz au Cameroun. Il s’inscrit dans la stratégie du gouvernement visant à réduire les importations de riz et à atteindre l’autosuffisance alimentaire dans ce secteur.

Le PDCVR est un projet ambitieux qui nécessitera un effort concerté de l’ensemble des acteurs impliqués. Cependant, s’il est bien mené, il a le potentiel de transformer la filière rizicole camerounaise et de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire du pays.

Mirielle Tchoumnou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.